valerie boutot-nobrega
SERIES II           Luminance  /  Chimaera  /  A walk with Narcisse  /  Le Ciel, à ma bouche
Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Chimaera Back

Chimaera

Sur la côte lycienne de Turquie, entre les ruines ensevelies de l'antique ville Olympos et les plages sacrées de Çirali, une légende nourrit de tout son charme le folklore des lieux. Celle de la chimère. Monstre fabuleux de la mythologie grecque, dépeinte dans le récit de l'Iliade comme une créature composite et féminine, qui, malgré elle, ravageait tout sur son passage par le feu et sa colère.

La colline de Chimaera (Mont Yanartas) semble toujours empreinte de cette histoire marquée au fer rouge. Autrefois présage de tempêtes, naufrages, ou irruptions volcaniques, des flammes dites "éternelles" continuent à jaillir des entrailles de sa cîme. Puissantes, vibrantes, comme un tremblement intérieur, les forces archaïques en présence se font l'écho fantasmé de danses telluriques et de rites séculaires. Célébration des éléments. L'eau. Le feu.

Ce qu'il reste aujourd'hui du mythe de la chimère, c'est la figure allégorique d'un symbole complexe.
Celui des créations imaginaires issues des profondeurs de l'inconscient.
Celui des rêves vains, des désirs inassouvis, ou encore inavoués.

"... Cette île des rêves fantastiques renferme toutes les formes de la passion..."
Gustave Moreau, 1884